Imprimer
Catégorie parente: Messages
Catégorie : Messages du Président
Affichages : 542

Dans le cadre de son plan de relance le gouvernement n’oublie pas les impôts de production qui sont la source d’un désavantage compétitif pour nos entreprises par rapport aux entreprises allemandes.

Il est prévu une enveloppe de 10 milliards pour compenser la suppression de la part de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) pour les régions soit 7 milliards € . Les 3 milliards supplémentaires seraient trouvés par une réforme de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) et sur la cotisation foncière des entreprises(CFS). Les pouvoirs publics ont garanti que les effets de cette réforme sur les communes et intercommunalités seraient intégralement neutralisés et compensés à l’Euro près.

Les jalons pour le redémarrage d’une économie avec des bases industrielles renforcées se mettent en œuvre pour l’exercice 2021 ! Les 5.000 ETI françaises pourraient voir leur nombre augmenter et se rapprocher du nombre des ETI italiennes et allemandes qui dépassent les 10 000 dans chacun de ces deux pays. Le bon sens revient car il est clair que l’on ne peut développer l’économie sans la prise en compte de la variable fiscale qui est clé, ce qui a été sous-estimé de longue date. Le Covid 19 avec ses aspects humains dramatiques a cependant permis de lever le voile sur un des facteurs majeurs de la désindustrialisation de la France depuis plus de vingt ans. La probabilité d’une remontée du nombre d’ETI basées sur le territoire est à la hausse tout comme le renforcement du Mittlestand français !